Partagez | 
 

 Présentation de Briac Carvazo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Présentation de Briac Carvazo
Jeu 7 Mai - 15:57

Présentation de Briac Carvazo


   

Etat Civil


   Nom :Carvazo
   Prénom :Briac
   Âge :29 ans
   Caste : Gardien
   Statut :  Originel
   Quartier : Victoria
   Particularités :
Métier : Soldats, plus précisément Sergent du quartier Spei.
Armes : Un mousqueton qui est toujours sur lui, dans son dos tenu par une bandoulière quand il n'est pas en service. Sinon, couteau militaire accroché à son pantalon (grâce à un étui).
Liens image :
 
Autre : Briac est souvent accompagné de Lucie.
   Rang personnalisé    
Code:
[i]S[/i]oldat des[i] O[/i]rigines
   

   

Description Mentale

Briac est d'un caractère optimiste, il arbore un sourire en permanence. Il est heureux de vivre et ne dis pas non à toutes sortes de plaisir que la vie lui offre. Il est d'un naturel combatif, étant à la base, un simple soldat, il a réussi à obtenir le grade de Sergent. Il est obéissant mais il possède une conscience et il connaît ses limites. Il aime bien « taquiner » ses amis sans pour autant se moquer d'eux. Briac est respectueux envers ses supérieurs sans être lèche-botte.
Cependant, le Sergent sait qu'il a une phase plus sombre, elle peut-être comique pour certain, malgré l'éducation qu'il a reçu, Briac pense que dans une ville qui est la dernière défense, il est chez lui un peu partout et ne se gène pas trop chez les gens, il est aussi jaloux et quand il convoite une femme, il ne supporte pas qu'un autre homme s'intéresse à elle. Heureusement qu'il ne tombe pas amoureux souvent, quand il est amoureux, il l'est, corps et âme. Dans ses pensées, il ne comprend pas pourquoi on ne peut pas vivre en « coopération » avec la nature. Le monde civilisé est détruit pourquoi se battre contre cette chose immatériel ?Au fin fond de ses pensées, il espère qu'un jour, la ville tombera.
Mais pourquoi il ne part pas ? Pourquoi reste-t-il ? Car il condamne les pauvres citoyens, les pauvres scientifiques (qu'il n'aime pas d'ailleurs, parce qu'ils commandent absolument tout, et "des hommes trop intelligent qui commandent, c'est pas bon"), et tout ce petit monde, retranché entre cette muraille, il ne se prend pas pour l'homme le plus important de la ville, mais il sait que si tout les soldats pensaient comme lui, qui serait là pour protéger ceux qui on besoin de protection ? Vous l'aurez compris, c'est aussi un protecteur.
   

   

Description Physique

Notre sergent est un jeune homme qui paraît pour certain être un peu plus jeune tandis que d'autre trouve qu'il fait parfaitement ses vingt-neuf ans. Il fait environs un mètre quatre-vingt. Il a de petits yeux bleus ciel voir turquoise. Une mâchoire carré, il est rasé de près, cela lui donne l'impression d'être propre, mais bien sûr, il sait très bien que ce n'est pas parce qu'on a une barbe du type merlin l'enchanteur qu'on doit être forcément sale !
Ses cheveux sont châtain avec des reflets blond.  Il a de larges épaules, un peu tombantes, aussi musclé qu'un soldat ayant un entraînement journalier : Spontanément, après s'être levé, il fait quelques tours de son quartiers avec son arme dans les mains (pour que ça lui rajoute du poids et aussi parce qu'il aime la tête des personnes qu'il rencontre). Ses jambes sont un peu plus longue que sont corps se qui lui donne une allure élancé, et parfois un peu féminine (et ça en fait rire plus d'un, cependant, le sergent se donne une joie de remballer ceux qui se moque de lui sans pour autant être agressif).
Quand il patrouille sur la muraille, la plupart du temps on le voit les mains dans le dos, son mousqueton attaché autour de son épaule.

Au niveau vestimentaire, le plus souvent il porte un t-shirt sans manche, c'est plus pratique et plus sportif, aussi, il peut porter un blouson en cuir noir quand le temps se fâche ou quand il fait un peu frais. La plupart du temps, il porte un treillis avec camouflage de type forêt, c'est un pantalon pratique, qui permet une certaine liberté de mouvement, et qui est composé de nombreuses poches pour rations, munitions, mouchoirs, et autres choses plus ou moins intéressant, tout en restant résistant. De plus, un commerçant a modifié le siens en rajoutant des protections au niveau des genoux : une balle peu, peut-être, la traverser, mais si il tombe sur les genoux, ceux-ci ne rencontrerons pas le sol et seront protégés contre les chocs.
   

   

Histoire

Ma naissance ? Je suis né le 8 septembre 588, d'un père, Marc, qui était un commerçant et d'une mère, Dominique, elle par contre, était une artisane, elle était tisserande.

Mes parents étaient des gens particulièrement gentils, ils m'apportaient tous les week-ends des T-shirt ou bien ma mère me faisait par de sa nouvelle création. Ma mère restait discrète, la plupart du temps, elle me regardait en souriant, m'apportant du réconfort, me murmurant qu'un jour peut-être les enfants vivront avec leurs parents, et qu'un jour peut-être, nous serions libres de ce mur de pierre. On parlait, on rigolait aussi, et quand vint le moment des adieux, on se disait « à la semaine prochaine ».
Autant vous dire que malgré le fait d'être coupé de ma famille la semaine, j'étais plutôt heureux, assez proche de mes camarades, je crois que c'est l'époque où je riais le plus, car quand on est petit, on rigole de la vie, de tout, notre âme d’innocent nous empêchant de voir le malheur d'être emprisonné dans une ville.

Pourtant, un week-end, je devais certainement avoir douze ans, ma mère ne virent pas, il y avait seulement mon père, il avait les yeux cernés, et semblait avoir quelques choses sur la conscience, bien sûr ma première question fut « où est maman ? » , il avait ouvert la bouche mais aucun mot ne sortait, il était incapable de dire qu'il avait dénoncé sa femme car elle avait une façon de penser que certains ne comprennent pas, oui, ma mère faisait parti de ce mouvement des origines, qui prône la Nature et le retour aux sources. C'était la première fois que je voyais mon père pleurer. J'étais en colère moi aussi, alors je pleurais aussi, je pleurais ma mère, et j'évacuais cette haine envers mon père. Au fond, je savais que si mon père ne l'avait pas dénoncé, quelqu'un d'autre l'aurait fait, alors se serait mes deux parents que j'aurais perdus. Et maintenant, il ne reste plus que nous deux, la « disparition » de ma mère nous rapprocha. Sans oublier ma mère, mon père et moi avions retrouvé le sourire, car elle devait certainement être mieux là où elle est.

Deux ans passèrent, je pris initiative de commencer à réfléchir sur mon futur (avant qu'il soit trop tard). Je voulais un métier qui me défoule, mais je voulais aussi un métier qui pouvait me rapprocher de la Nature, j'avais alors décidé de devenir Gardien, mes pédagogues étaient plutôt d'accord avec mon choix, j'avais de l'énergie à revendre et j'étais d'un naturel obéissant. Lors des tests physiques, je n'étais pas l'un des meilleurs, mais je n'étais pas l'un des plus mauvais, je rentrais dans le moule, c'était tout ce que je demandais. Ma présence se démarqua des autres lors des cours de tir. Je tirais avec un mousqueton, une arme de choix : pas trop lourde, portable, avec une vitesse de 630 m.s, stable, une balle qui par droit sur 300 mètres le seul bémol était que l'arme était relativement lente à recharger, ce qui faisait un total de 10 à 12 coups par minutes, et avait une capacité de 6 balles dans son chargeur.

Pour reprendre sur les cours de tir, je connaissais mon arme par cœur, je savais démonter le canon, et huiler comme il faut la culasse. Il me fallait environs quatre secondes pour visait une cible à plus de 150 mètres et environs six seconde pour une cible à 300 mètres. C'est ainsi que je devins un soldat, protégeant le peuple de la Nature.

Quand j'eus les vingt-cinq ans, on me confia la mission d'escorter un petit groupe d'artisans récupéré du bois. J'étais accompagné de deux autres soldats dont un sergent qui devait nous donner des autres. On arrivait sur le petit sentier ; on avait du mal à le voir, la végétation avait repris ses droits et seules les torches nous guidaient.
Tous se passaient pour le mieux, on arrivait sans problèmes à la clairière pour récupérer du bois. On était sur nos gardes, car nous entendions les cris des multiples animaux tapis dans la forêt.
D'un coup, le sol trembla. « Un séisme ? » Aucune réponse puis un gigantesque animal sorti d'entre les arbres : un sanglier.

-On a de la compagnie, tirez à vue ! Hurlais le sergent

Je fus le premier à tirer, la balle s'incrusta dans son œil droit, la bête était dans une rage folle, deux autres balles viennent s'enfoncer dans l'épais cuir de la bête, cependant, la bête maintenant, foncée vers moi, elle était en colère contre moi, j'entrepris alors de lui enlever la vue. Je rechargeais mon arme le plus rapidement possible, ce genre de bête s'élance à plus de 50 km.h, j'avais peu de temps. Je visais, je n'avais besoin que de deux secondes, la bête était à moi de cinquante mètres de moi. Je tirais, pour la deuxième fois, la balle s'enfonça dans l’œil. Il hurla et se mit à renifler. Je murmurais au soldat à côté de moi :

-C'est nous, ou lui, et je préfère que ce soit lui... Tu as déjà mangé du sanglier ?

La femme-soldat rigola puis me dit :

-Son cœur se trouve derrière sa patte avant gauche, mais le cuir va nous poser problème.

-Ou alors quand il ouvre la bouche, on lui tire dessus, je ne sais pas toi, mais mes oreilles sont en train de pleurer.

La conversation se termina là, on s'éloigna en courant, car le sanglier nous fonçait dessus. J'entendis six coups bien distincts du fusil du Sergent, il voulait attirer la bête vers lui pour que nous libérer quelques secondes de son courroux. Cependant, la clairière était trop petite, la bête donna un coup de patte arrière et le Sergent parti s'encastrer dans l'arbre. J’intimai l'ordre à l'autre soldat de le secourir.
Je pris mon inspiration, je fis le vas et viens habituel du rechargement, puis je visais sa gueule, attendant qu'il pousse un cri. Il hurla et galopa vers moi, ses narines dilatées au maximum. Je rechargeais et je tirais encore une fois, la balle ne sortit pas du canon, l'arme était coincée : J'esquivais par chance le sanglier et je fis en sorte de me retrouvais devant le sergent et le soldat. Je rechargeais et je tirais encore une fois, la balle ne sortit pas du canon, l'arme était coincée : ça n'arrive pas souvent et il fallait que ça tombe à ce moment-là. La bête fonça vers moi, je jetais mon arme et je pris mon couteau, il n'allait pas me servir à grand chose mais le cuir est moins épais au niveau du ventre.
Au moment où la bête était assez proche de moi pour que je sente son souffle, je fis une roulade et j'enfonçais la lame dans la chair, elle continua d'avancer ce qui agrandit la plaie, entrant dans une sorte de rage, elle courra, mais au lieu que la lame découpe le cuir comme il faut, il était trop épais et j'avais alors décidé d'arracher mon couteau, seulement, il était coincé.
Je lâchais prise avant de me faire traîner.

-Et mon couteau ! Hurlais-je, comme-ci la bête pouvait me comprendre,

La militaire me lança son arme, un mousquet, plus lourd, mais beaucoup plus puissant, si je visais juste, je pouvais mettre un terme à ce combat.
Je rechargeais, le sanglier juste devant moi, je pouvais voir le sang s'écouler de sa plaie ventrale. Il souffrait. Je visais son coeur, derrière son avant patte droite. La balle parti et s'enfonça dans la chair,  , la puissance de l'arme m'avait faire perdre l'équilibre et je mettais retrouvé les fesses au sol, l'animal se raidit et tomba au sol, il était encore vivant, mais plus pour longtemps maintenant...

Le capitaine vint nous féliciter pour notre « bravoure » et me fit sergent. Quant au soldat j'appris qu'elle s’appelait Lucie, j'en fis ma conseillère et mon amie. Elle pratiquement toujours à mes côtés, elle sait qui je suis, ce que je pense, et je sais qu'elle aussi pense comme moi. On en parle parfois, quand les oreilles sont loin.
Depuis ce jour-là, ma vie s'écoule paisiblement, à l'aurore, je suis sur la muraille, à admirer ce que la Nature m'offre , et j'espère qu'un jour, les gens comprendront que ce n'est pas en se murant qu'on réussira à survivre. Je ne parle pas de mes pensées, parce que je serais en prison si j'en les gens savaient... Mais je patiente, et peut-être qu'un jour, une rébellion se réveillera...
   

   

Joueur


   Prénom-Surnom : Bribri ♥
   Âge :16 ans moins quelques mois :p
   Comment as-tu trouvé le forum ? En recherchant sur Google
   Code du règlement : Code Validé !
   Autre :
   


Dernière édition par Briac Carvazo le Dim 17 Mai - 12:25, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Sam 9 Mai - 5:25

Bonjour à tous !

Je vous contact sur ma fiche pour dire que je vais avoir besoin d'un peu plus de temps...
Je suis tombé malade (inflammation d'un ganglion) et je risque de me faire opérer (si il n'y a pas d'amélioration)

Je vous remercie pour votre compréhension.


Thème de Briac :

________________

La mort est une journée qui mérite d’être vécue.
Barbossa
Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Sam 9 Mai - 18:37

Bonjour ♥

Ow, courage à toi ! ><

Pas de problème pour la fiche, bien sûr. J'espère que tout se passera au mieux ^^


Revenir en haut Aller en bas
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Mar 12 Mai - 17:09

Fiche finie plus rapidement que prévu !
J'ai essayé de limité mes incohérences, mais si j'en ai fait, faite le moi savoir que je les enlève de suite ! Aussi, mon orthographe n'est pas très bon, et j'espère ne pas avoir oublié quelques fautes ! :(
Bonne correction !


Thème de Briac :

________________

La mort est une journée qui mérite d’être vécue.
Barbossa
Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Mer 13 Mai - 18:19

Et c'est moi qui vais m'occuper de la modération de ta fiche ^__^

Pour les fautes, il en reste un certain nombre, mais ce n'est pas horrible non plus, il faudra juste que tu fasses attention. ^^

Je n'ai rien à redire au mental et au physique, même s'il serait plus agréable, pour la lecture, que tu aères davantage la description du premier '^'

Quant à l'histoire, par contre, il y a plusieurs points qu'il faudrait revoir... Pour commencer, le fait que sa mère soit scientifique et originelle me semble problématique. Ce n'est pas impossible, bien sûr, et nous ne refuserions pas un personnage Scientifique et Originel si l'histoire le légitimait. Mais sans la moindre explication, qu'elle ait des convictions qui vont à l'encontre de son métier et de la branche même dans laquelle elle travaille... uu'

Ensuite, tu marques :
Citation :
mon père ne virent pas, il y avait seulement mon père
ce qui me semble un peu contradictoire...

Pour l'arme, le seul problème que je vois est que... Tu donnes un nom et des caractéristiques extrêmement précises, alors qu'il s'est écoulé bon nombre de siècles depuis notre époque, et qu'il y a donc peu de chances qu'une arme soit restée rigoureusement identique à l'une de notre monde actuelle...

Venons-en ensuite à la plus grosse part de ton histoire : l'attaque du sanglier. Et pour commencer... Je ne comprends absolument pas pourquoi le sergent incite ses hommes à ne pas bouger et à ne pas attaquer, alors que les animaux sont agressifs ^^'

Tu as également écrit :
Citation :
-Est-ce que j'ai demandé de tirer putain ?! Me hurla le Sergent Bonnaud
-Mes parents étaient des gens particulièrement gentils, ils m'apportaient tous les week-ends des T-shirt ou bien mon père le faisait par de sa nouvelle création.
-Je t'ai demandé ton avis ?! Continua-t-il de me hurler.
Et je suppose que tu as dû rater un copier-coller dans la réplique du milieu xD

Petite précision, tu utilises différents rangs, comme caporal et lieutenant, or, il n'y a que les soldats, les sergents et les capitaines ~

Après, je ne vois absolument pas pourquoi le sanglier aurait finalement décidé de rentrer tranquillement dans la forêt, alors qu'il a été blessé et qu'il a des hommes face à lui... ^^'

Voilà voilà, il me semble que c'est tout ! Bon courage pour les modifications, et n'hésite pas à nous poser des questions si tu en as ♥


Revenir en haut Aller en bas
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Jeu 14 Mai - 14:07

Coucou !

Je viens fournir quelques explications ici !
Bon tout d'abord, si le sergent n'avait pas demandé à ses homme de tirer, c'est tout simplement pour voir si celui-ci allait passer son chemin, ou s'arrêter pour tenter une attaque, car je me rappelle, quand on est face à un sanglier mes amis, on ne bouge pas x') (expérience vécu)

Si le sanglier est rentré dans la forêt, c'est simplement qu'il était relativement gravement blessé, avec le ventre presque à l'air et il ne pouvait plus voir, mais j'accepte complètement de me tuer ! Parait que c'est dure à mâcher la viande de sanglier mais bon... x)

Je vais faire les modifs' tout de suite !


Thème de Briac :

________________

La mort est une journée qui mérite d’être vécue.
Barbossa
Revenir en haut Aller en bas
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Jeu 14 Mai - 15:00

J'ai terminé les modifications !


Thème de Briac :

________________

La mort est une journée qui mérite d’être vécue.
Barbossa
Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Sam 16 Mai - 13:52

Désolé du délai de réponse ><

Malheureusement, il y a encore certains points qui me posent problème, malgré les modifications ^^'

Pour commencer, pour la mère, je pense que je me suis mal exprimé... Pour nous, originel et scientifique ne vont pas ensemble, puisque les originels méprisent la science et la technologie, et tout ce qui va à l'encontre des lois naturelles - donc tout ce que font les scientifiques. A partir de là, je vois très mal comment les deux pourraient se combiner et, si je pourrais l'accepter avec une histoire expliquant de manière assez détaillée ce fait, j'ai plus de mal à l'accepter pour une PNJ, avec une seule phrase comme explication... Pourquoi ne pas choisir plutôt une autre caste pour la mère ?

Ensuite, tu n'as pas changé le nom de l'arme or, comme je l'avais dit, il est peu probable qu'à cette époque, les noms précis des armes restent les mêmes. Surtout dans ce cas précis, où le nom fait référence à un pays, qui donc n'existe plus, et une année, alors que le calendrier a changé...

Et dernier point, à propos de l'attitude du sergent face au sanglier. Je sais bien comment cela se produit dans la réalité, mais sur ce forum, les animaux, sans exception, sont devenus agressifs avec les hommes. Donc aucune personne à Praesidia ne peut imaginer qu'un animal, quel qu'il soit, puisse passer son chemin sans attaquer, encore moins un soldat avec assez d'expérience pour être nommé sergent ^^

Voilà voilà, c'est tout ! Courage pour les modifications, et encore désolé pour le retard ><

(Oh, et par rapport à la viande de sanglier... Je me permets de te rappeler qu'il ne faut surtout pas manger quoi que ce soit venant de l'extérieur de la ville ♥)


Revenir en haut Aller en bas
Briac Carvazo
Soldat des Origines
avatar
Soldat des Origines
Messages : 23
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Aucun

Passeport
Métier: Sergent
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Dim 17 Mai - 11:18

Coucou !

C'est pas grave pour le retard! :)
Bon, cette fois-ci, je pense que tout est bon, j'ai modifié ce que tu m'a demandé c'est-à-dire :
-La caste de la mère
-Plus aucune trace d'un quelconque nom d'arme :3
-Et j'ai changé l'attitude du sergent.

J'ai changé un point, Victor est devenue Lucie, parce que c'est plus cool d'avoir un PNJ femme x)


Thème de Briac :

________________

La mort est une journée qui mérite d’être vécue.
Barbossa
Revenir en haut Aller en bas
Alcée Meyniel
Patient danseur du Crime
avatar
Patient danseur du Crime
Messages : 62
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Danseur - Contorsionniste
Quartier: Memoria

Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo
Dim 17 Mai - 12:34

Hey hey ! ♥
Effectivement, tout est bon à présent, donc je te valide ! :)

Je te mets dans ton groupe, j'installe ton rang, et tu peux maintenant aller poster sur le reste du forum.
Amuse-toi bien ! o/


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation de Briac Carvazo

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Briac Carvazo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
présentation de demi lovato
Modèle de présentation
Ma présentation ! (Phyllali)
Présentation de Logan Echolls
Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Praesidia :: Administration :: Registres :: Présentations :: Présentations validées-