Partagez | 
 

 Wandrille Lhuillier - terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wandrille Lhuillier
Science : it works, bitches
avatar
Science : it works, bitches
Messages : 135
Date d'inscription : 06/05/2015
Autres Comptes : Bientôt les petits, bientôt...

Passeport
Métier: Médecin (Recherche)
Quartier: Fortis

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Wandrille Lhuillier - terminée
Mer 6 Mai - 12:31

Wandrille Lhuillier


Etat Civil


Nom : Lhuillier
Prénom : Wandrille
ge : 35
Caste : Scientifique (branche médecine)
Statut : Organisation
Quartier : Fortis
Particularités : A un gros complexe de supériorité - absolument justifié - et est myope.  Membre du Scientiarum ; conseiller de l'organisation.
Rang personnalisé :
Code:
[color=mediumpurple]Science : it works, bitches ![/color]

Description Mentale


Une intelligence aiguë et acérée, presque autant que sa langue lorsqu’elle claque pour reprendre quelqu’un, est certainement ce que Wandrille met le plus en avant. Il se sait intelligent, le plus intelligent. Gare à celui qui le reprendra là dessus, il ressortira les résultats de tests cognitifs et les lui mettra sous le nez en guise de preuve. Il méprise de nombreuses personnes : les imbéciles, les incultes, les faibles d’esprit. Ceux qui, à son goût, ne méritent pas la place qu’ils ont sont facilement la proie de ses remises en places “justes”. Au sens de Wandrille.

Il sait, cependant, faire preuve d’une certaine compassion pour les pauvres êtres inférieurs : il comprend qu’ils soient limités, même si c’est pathétique. Il ne se fatigue d’ailleurs pas à faire preuve de la plus élémentaire politesse avec lui lorsque la fatigue pèse sur ses épaules, et si cela lui a déjà joué des tours il n’a retenu comme leçon que celle de la stupidité des autres humains. Dire qu’il partage leurs gênes…

Sans que ce soit une réelle surprise, il n’a pas beaucoup de contacts, en dehors de ce qu’il considère être nécessaire le travail pour la ville : que ce soit en tant que membre du Scientiarium, en tant que médecin - quoi qu’il ne s’occupe, généralement, pas de consultations mais de tâches plus nobles que soigner la piétaille - ou en tant que membre de l’Organisation. Cependant, gagner son respect revient à avoir un allié solide. Encore faut-il le gagner…

Une bonne manière pour cela est de travailler avec acharnement - et réussite - quel que soit le domaine. Etant donné qu’il se considère comme une bonne référence, c’est quelque chose qui a de la valeur pour Wandrille. D’ailleurs, du moment qu’il est convaincu qu’il oeuvre pour le bien-être global de la ville, et qu’importe que ce soit en dépit de l’individu, il ne rechigne pas à la tâche. Au moins peut-on dire que sa place au Scientiarium n’est pas volée…


Description Physique


Un corps en bonne santé, mais qui ne la respire pas : voilà ce qui pourrait définir Wandrille. Sa peau est plutôt pâle, bien qu’il fasse ses 30 minutes de marche par jour, tel qu’il a été recommandé par un de ses prédescesseurs. Son regard ne pétille pas de joie ou de bonne humeur, il n’est pas particulièrement musclé - des mauvaises langues pourraient dire “particulièrement pas”.

Il ne cherche pas à paraitre plus grand en utilisant des chaussures qui pourraient lui faire discrètement gagner quelques centimètres, et la taille d’1m75 lui convient. De même, ses vêtements, généralement des pantalons droits et des chemises blanches - parfois bleu ciel ou vert clair -, agrémentés d’une cravate noire qui n’a d’originale que les noeuds qu’il prend parfois le temps de lui faire, mettent plus en valeur sa finesse et son absence de musculature développée qu’ils ne le cachent. De toute façon, une fois qu’il a enfilé sa blouse, la fonction passe avant l’individu.

Ses cheveux bruns, assez longs pour lui arriver au milieu du dos, sont retenus en journée - ou lorsqu’il travaille, ce qui reste sa définition de la “journée” mais qui peut s’étendre dans la nuit - en une queue de cheval basse, faite à la va-vite, sauf deux mèches qui lui encadrent le visage. Son visage anguleux est adouci par des lèvres pleines et un nez en trompette, des cils longs qui encadrent un regard vairon. Un oeil noisette et l’autre vert, comme si la génétique n’avait su décider duquel de ses parents il hériterait son regard.

Son expression souvent sévère, parfois méprisante, sait cependant faire oublier la douceur de son visage, de même que ses lunettes qui dissimulent en partie ses yeux.


Histoire


Wandrille ne garde pas spécialement de bons souvenirs de son enfance. Déjà tout jeune, il ne se sentait pas adapté à sa classe, et ce sentiment dura durant tout son apprentissage. Lorsque ses parents venaient lui rendre visite, il ne cessait de les questionner sur leurs travaux. C’était un enfant précoce, qui n’appréciait pas ses camarades - ceux-ci le ralentissaient en classe - et qui n’était pas apprécié par eux. Au début, Wandrille avait essayé de faire des efforts pour s’intégrer. Durant son adolescence, il avait même essayé de participer… Sports d’équipe ? Il comprenait parfaitement la théorie, mais une fois sur le terrain, il n’était pas bon. Après-midi entre jeunes ? Il comprit rapidement qu’il était invité uniquement pour qu’on se moque de lui.

Au moins, cela lui permit de se focaliser sur ses études. Ceux qui s’occupaient de lui étaient impressionnés par ce qu’il pouvait lire ; le programme l’ennuyait, et il n’hésitait pas à aller demander des livres d’approfondissement dans de nombreux domaines. Il appris ainsi les langues mortes, pour passer le temps, et se spécialisa sans surprise en sciences. En médecine, plus particulièrement, comme sa mère.

Son apprentissage fut également rapide et, bien vite, il se désintéressa de fait de soigner réellement les gens pour se tourner plutôt vers la recherche en médecine. L’amélioration des techniques de soin et du matériel l’intéressait bien plus que les opérations complexes qu’il était pourtant capable de réaliser.

A 23 ans, il devint assistant, pour son sérieux et ses capacités exceptionnelles. Il respectait pleinement son aîné et ses collègues. C’étaient d’ailleurs a peu près les seuls qui avaient son respect. Enfin, il avait quitté la piétaille pour être dans un milieu qui reconnaissait son intelligence et ses capacités…

Sa plus grosse déception, il la vécut avec son fils, Nathan. Sa logique était pourtant parfaite, bien qu’elle frôlat l’eugénisme : ses propres parents étaient scientifiques, et lui-même était plus que brillants. En trouvant une femme au même patrimoine que lui, il pensait réellement que leur union donnerait naissance à un grand génie, de ceux qui n’apparaissent qu’une fois par millénaire. Il acceptait, même, de voir son propre éclat terni par sa descendance, car il savait qu’il laisserait quelque chose de fantastique à Praesidia.

Il n’épousa pas Camille, il ne vécurent pas ensemble, à part pour les derniers mois de grossesse où il savait devoir être présent. L’enfant fut bientôt laissé aux pédagogues, et ses parents allèrent le voir régulièrement, comme il leur était permis. Au fil des années, Wandrille sentait sa déception croitre. Nathan était un enfant… Désespérément normal. Il n’était pas aussi brillant que lui, loin de là. Simplement…. Dans les rangs. Peu à peu, le père se désintéressa de cet enfant, il avait déjà gâché assez de temps avec lui… Il se sépara également de Camille, s’enfonçant dans ses recherches.

Il ne parla que peu de cette mésaventure, et leurs domaines distincts permirent à Camille et à lui de prendre de la distance. De toute façon, qui comprendrait ses idées, exactement ? Focalisé sur son envie de porter la médecine à son apogée et l’amélioration de Praesidia, il commença à s’intéresser à l’Organisation, dans sa conception théorique.

Dans un univers clos comme celui où ils vivaient, il était important d’avoir une bête noir, un bouc émissaire. Cela permettait de focaliser l’agressivité et le mécontentement des foules stupides et manipulables sur un ennemi commun. Pour fonctionner correctement, Praesidia avait deux soupapes de sécurité : l’Organisation, qui donnait un faux sentiment de liberté aux gens, et les Originels. Les seconds, pour lui, représentaient les parfaites victimes, ceux sur qui on pouvait rejeter les fautes et les problèmes. Ils n’étaient pas intéressants.

L’Organisation, par contre, retint son attention. Permettre aux habitants d’éviter la frustration - restriction nécessaire des bons - qui aurait pu mener à un mécontentement à long terme… C’était grandiose pour maintenir la cohésion des habitants. Certainement en avait-il discuté avec les mauvaises - ou les bonnes ? - personnes, car on l’approcha une première fois, avec discrétion, mais il refusa d’entrer dans l’Organisation : on lui avait proposé de l’aider à prendre le poste de représentant de la médecine au Scientarium, et cela l’avait vexé. Il pouvait le faire tout seul !

Aussi, lorsque son supérieur se retira et qu’il fut amené à le remplacer, la proposition de son collègue prit plus de sens. Il ne voulait pas devoir sa place à quelqu’un d’autre qu’à lui-même et ses capacités, mais à présent… Il se laissa encore quelques temps pour y réfléchir, un, puis deux, trois ans. Oeuvrer pour le bien de sa ville était également oeuvrer à son bien-être psychologique. Une fois qu’il fut arrivé à cette conclusion, il décida de retenter le contact. Cela lui prit un peu de temps, mais il entra enfin dans l’organisation…

Il grimpa les échelons, jusqu’à la place de Conseiller, et il savait que c’était à cause de sa place au Scientarium. Cependant il savait qu’il valait mieux que le plus haut placé de l’organisation : il était meilleur, plus intelligent, et un gardien n’aurait jamais dû être à la tête de tout cela… Son mépris pour Naël était évident.

Joueur


Prénom-Surnom : Alia
ge : 27
Comment as-tu trouvé le forum ? “Hey, Alia, devine quoi, on crée un nouveau forum °A°”
Code du règlement :Validé ~ ♥
Autre : Pouac.


Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Wandrille Lhuillier - terminée
Mer 6 Mai - 12:55

Bienvenue sur le forum ! ♥

Et une fiche où je n'ai strictement rien à redire ! Avec un personnage... hm... charmant :D

Bref, te voilà validé, amuse-toi bien parmi nous ! o/


Revenir en haut Aller en bas
Alcée Meyniel
Patient danseur du Crime
avatar
Patient danseur du Crime
Messages : 62
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Danseur - Contorsionniste
Quartier: Memoria

Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
MessageSujet: Re: Wandrille Lhuillier - terminée
Mer 6 Mai - 13:07

Bienvenue sur le forum, Wandrille ! ♥
J'ai moi aussi beaucoup aimé ta fiche.

J'espère que tu t'amuseras bien sur le forum ~


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Wandrille Lhuillier - terminée

Revenir en haut Aller en bas
 

Wandrille Lhuillier - terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
[Terminé] Un bon petit film [Emma]
.~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
Hermione Granger ( terminée)
101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Praesidia :: Administration :: Registres :: Présentations :: Présentations validées-