Partagez | 
 

 Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle
Mer 6 Mai - 8:57

Présentation de Camélia Doucereau


Etat Civil


Nom : Doucereau
Prénom : Camélia
Âge : 24 ans
Caste : Pédagogue
Statut : Originelle
Quartier : Spei
Particularités : Camélia est spécialisée dans le soin aux nourrissons (0-2 ans), elle possède une dague toujours attachée à sa cheville, dissimulée dans sa botte.

Rang personnalisé :
Douceur n'est pas Faiblesse
Code:
<i><font color="#5e8c42"><b>D</b>ouceur n'est pas <b>F</b>aiblesse</font></i>

Description Mentale

Empathique : Douce et gentille Camélia, toujours à l'écoute des autres, particulièrement des enfants, tu sais toujours quand ils ne sont pas bien, quand ils ont mal, quand ils ont faim, quand ils ont peur. Tu parviens toujours à trouver les mots justes, la caresse parfaite, l'intonation adéquate.

Patiente : Calme, sereine, tu sais attendre, écouter, entendre tout ce qu'on peut te dire, ce qui peut se dire autour de toi, dans ton métier, dans ta vie. "Rien ne sert de vouloir courir avant d'avoir appris à marcher", tels sont les mots que tu répètes souvent.

Courageuse : Forte, droite et juste, tu n'abandonnes jamais un but que tu t'es fixé. Tu supportes les coups durs de la vie, la tête haute, sans jamais faillir, le plus difficile pour toi étant cette stérilité qu'on t'a annoncé quand tu a eu dix-huit ans. Tu sais aussi parfois dire les vérités qui font mal, même si tu sais qu'on va te haïr après. Tu n'as pas peur du regard des autres.

Optimiste : Tu vois toujours le verre à moitié plein, le bon côté des choses et le bon en chacun. Tu sais qu'un jour les choses changeront de nouveau, et que tu ne seras probablement plus là pour les voir, mais qu'importe, l'humanité s'en relèvera, parce que la nature et les animaux étaient là avant nous, et ils seront là après, et nous ne sommes que des hôtes indésirables.

Introvertie : Discrète, tu parles peu, tu exprimes rarement le fond de tes pensées, tu n'es pas un leader et ça te convient parfaitement. Tu te fonds dans la masse et tu n'aimes pas être remarquée, préférant t'occuper des enfants plutôt que des affaires d'adultes et de leurs décisions bancales.

Timide : Par extension, tu rechignes à prendre la parole devant un groupe, tu rougis aussitôt comme la fleur dont tu portes le nom, tu n'es jamais la première à parler, à commencer la conversation. Avec les hommes, c'est encore pire, surtout s'ils te plaisent !

Distraite : Femme-enfant, tu ne te sens pas tout à fait adulte et tu préfères la compagnie des bébés, te perdant dans leurs regards, leurs sourires, oubliant souvent l'heure qui passe, les dossiers à remplir, le noms des parents, ou tes rendez-vous importants.

Maladroite : Il n'y a qu'avec les enfants que tu contrôles tes gestes, mais en-dehors, tu butes dans les meubles (tes orteils peuvent en attester), tu te coinces les doigts, tu te cognes la tête, tu fais tomber des choses, et tu fonces dans les gens.


Description Physique

Tu as les cheveux roux foncés, presque rouge, et ce n'est pas une couleur. Tu les as long et souples, qui te descendent jusque dans le milieu du dos. Ils sont épais et doux et tu aimes passer ta main dedans, et triturer une mèche lorsque tu es nerveuse. Tes yeux sont bleus clair, comme ceux de tes parents. Ils sont grands ouverts sur le monde qui t'entoure, et légèrement en amande. Tu aimes bien les maquiller avec légèreté, juste pour souligner ce regard qui te rend un peu mystérieuse. Ton visage est tout en rondeur, tout en douceur, ta peau rose à souhait, tes joues rougies trahissant tes émotions. Tes lèvres sont pleines et il n'est pas rare de voir un sourire s'afficher, surtout face à des enfants.

Tu n'es pas très grande, mais pas petite non plus. Tu as des formes juste là où il faut, sans excès, sans manque. Tu n'es pas du genre à te vanter, mais tu es fière de ton corps, car tu es dans le moule, parfaitement, sans vraiment faire d'effort. Tu manges à ta faim, sans vraiment faire attention à ton poids, car tu n'es pas de nature à grossir en excès. Tu es en bonne santé sans forcer, si bien que tu ne remarquerais pas s'il fallait faire quelque chose.

Tu portes des pantalons près du corps, des chemises et des vestes dont tu retrousses souvent les manches jusqu'aux coudes, et tu ne fermes jamais les boutons ni les fermetures des vestes. Ta gorge est souvent libre, à la vue de tous, où on peut y voir un collier lourd représentant une tête d'animal, loup ou félin -tu aimes bien laisser le doute-, dont les yeux, bleus comme les tiens, luisent dans la nuit. Tes vêtements sont de couleur plutôt claire, dans les tons verts ou gris, crème, marron clair, selon les jours. Tu n'aimes pas tellement porter des couleurs criards, qui te feraient trop remarquer par les autres.

Ta voix est douce, mais tu parles peu, au grand damne de certains.

Histoire


Tu es née d'un couple qui s'aimait énormément. Ton père, Harold, était pédagogue. Il s'occupait des 15-18 ans et leur apprenait le métier de pédagogue. Ta mère, Lucie, était artiste peintre. Elle aimait par-dessus tout se percher sur le mur et peindre ce qu'elle voyait au-delà de la ville, les étendues de verdures, de couleurs chatoyantes, les arbres, et les oiseaux qui survolaient la zone. Elle aimait surtout les camélias, ces fleurs roses ou rouges, plus ou moins pâles selon les variétés. Elle en a fait son thème principal pendant quelques années, aux alentours de ta naissance. Elle s'était trouvée une place de choix où poussaient des camélias géants près du mur, et elle pouvait ainsi peindre sans relâche, ses modèles fidèles au poste chaque jour. Des deux, c'était elle la rebelle. Elle ne craignait pas pour ta vie, pour ta sécurité, ni pour ton éducation, car elle savait que ton père veillait sur toi, au complexe. Elle profitait des visites du weekend pour te parler du monde, ce qu'elle en avait lu, ce qu'elle en avait vu. C'est elle bien sûr qui tint absolument à ce que tu te nommes comme sa fleur préférée. Tu était son jardin secret, sa fleur passion. Tu recueillais déjà, sans comprendre le sens des mots qu'elle te disait, les secrets de sa trahison, sa future révolte contre le système, contre l'ordre établi.

Tu n'avais pas dix ans quand Lucie fut arrêtée et emprisonnée. Elle ne venait plus te voir le week-end et ton père refusait de te parler d'elle, de te dire ce qui se passait. Puis un jour, quand tu avait 16 ans, c'est lui qui fut arrêté devant toi, sans comprendre ce qui se passait. D'autres pédagogues prirent la relève pour ton éducation et ta formation de future pédagogue. Tu posais souvent des questions sur Harold et Lucie, tu voulais savoir où ils étaient, ce qu'ils faisaient, ce qu'ils devenaient, si tu avait le droit de les voir. Chaque fois on te répondait la même chose. Tu fini par ne plus trop insister, par ne plus poser les questions qui gênaient, tu semblais avoir oublié.

Puis tu as fêté tes 18 ans. Après un examen clinique, on t'a annoncé que tu ne pourrais jamais avoir d'enfant. C'était pourtant ton plus grand souhait. Tomber amoureuse, te marier, avoir un enfant, et l'élever au complexe avec les autres, comme cela s'était passé pour toi. Tu n'aurais pas eu le droit d'éduquer ton propre enfant, mais arrivé à 15 ans, tu aurais pu le prendre sous ton aile, et peut-être, lui apprendre ton métier. Mais ton rêve s'est envolé le jour de ton anniversaire et tu t'es fait une raison depuis. Ta vie désormais, c'est ton métier, les nourrissons.

Toutefois, depuis tes 18 ans, tes nuits sont hantées par des rêves, ou peut-être des souvenirs de ton enfance, avec ta mère, quand elle te racontait le monde et les étendues verdoyantes, les animaux sauvages et l'harmonie entre les hommes et la nature. Dans les semaines qui ont suivies, tu a commencé à recevoir des petits mots cachés dans tes affaires, dans des replis de tes vêtements, dans tes poches. On te posait des questions, on te donnait rendez-vous, on t'informait de certaines vérités... Et tout cela résonnait en toi, faisait vibrer ton coeur, ton âme et tu as su...

Alors tu as rejoint le mouvement des Originels, comme ta mère autrefois, mais sans jamais en parler à qui que ce soit... il ne faudrait pas aller en prison, comme ta mère ! Et si tu pouvais la revoir un jour, que lui dirais-tu ? Saurais-tu trouver les mots, pour lui dire combien tu l'aimes, et combien tu es désolée que les choses soient ainsi et pas autrement ? Qu'elle n'ai pas pu t'éduquer, t'élever, te serrer plus souvent dans ses bras ? Tu garde d'elle un parfum entêtant, mais tu ignores encore de quoi il s'agit, car tu n'as encore jamais senti la moindre fleur, ni la moindre plante et tu ne saurai même pas les reconnaître.

Ton rêve : passer la muraille et marcher dans la forêt aussi loin que tu puisses et voir ce que ta mère voyait quand elle était là-haut, en train de peindre le monde comme elle se l'imaginait.


Joueur


   Prénom-Surnom : on m'appelle Rebelz
   Âge : 29 ans
   Comment as-tu trouvé le forum ? très beau *zbaff* par facebook
   Code du règlement :Validé ~ ♥
   Autre :


Dernière édition par Camélia Doucereau le Jeu 7 Mai - 7:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle
Mer 6 Mai - 21:41

Bienvenue sur le forum ! o/

Alors, après discussion avec Alcée, ta fiche est presque parfaite ! En fait, il n'y a qu'un petit point que nous voudrions que tu modifies ^^

C'est dans le physique, lorsque tu marques :
Citation :
Tu peux manger autant que tu veux, tu ne grossira pas d'un gramme.
Qu'elle grossisse peu, oui, ou qu'elle fasse de l'exercice régulièrement pour ne pas grossir, oui, mais si elle ne fait que se gaver, il n'est pas possible qu'elle ne grossisse pas du tout. Après, elle peut avoir un mode de vie qui lui permet de ne pas prendre de poids, bien sûr, mais alors ce n'est pas une faculté de son corps lui permettant de manger autant qu'elle veut sans du tout grossir. Ca nous semble un peu exagéré, tel que c'est formulé...

Voilà, le reste est tout bon, tu y es presque ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle
Jeu 7 Mai - 7:52

Voilà j'ai modifié :)

Avouez que c'était parce que vous étiez frustrés de ne rien avoir à redire :P ? (je rigole hein ;) )

J'espère que ça ira, sinon je modifierai encore :)

merci beaucoup câlin 2
Revenir en haut Aller en bas
Naël Ulaneau
De part et d'autre du mur du crime
avatar
De part et d'autre du mur du crime
Messages : 158
Date d'inscription : 23/04/2015

Passeport
Métier: Commissaire
Quartier: Victoria

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle
Jeu 7 Mai - 8:41

Ouais, c'est ça, c'était pour préserver mon ego d'administrateur, en fait ! 8D

C'est parfait, te voilà validée, amuse-toi bien sur le forum ! o/


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle

Revenir en haut Aller en bas
 

Camélia Doucereau - Pédagogue Originelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
Ssélisse, née d'un camélia sanglant
Éloïse Vergne ~ La jeune camériste
Tutoriel: caméra libre
Retour en terre originelle [Post clos]
Les caméléons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Praesidia :: Salle d'archives :: Archives :: Administration-